« Un rapport sur la banalité de l’amour » en tournée à Biarritz et Saint-Maur. Salle comble et grand succès !

"Un rapport sur la banalité de l'amour" était en tournée à Biarritz, à la salle du Colisée, les 8 et 9 novembre et à Saint Maur ( Théâtre d'Arsonval) le 17 novembre. Salle comble et très grand succès !  

Publié le 23 novembre 2018

« Terre des hommes » en tournée aux USA et au Canada. Succès !

Adapté au théâtre par André Nerman,  le spectacle "Terre des hommes" de Saint Exupéry est parti en tournée aux USA et au Canada du 7 octobre au 1er novembre 2018: à Wichita State University ( KS), Wheaton College ( MA), Providence College (RI), Hotchkiss High School ( CT), Holy Cross College ( MA), à l' Alliance Française de Toronto (  2 représentations - ON - Canada), à l'Alliance Française de Buffalo ( NY), à la Société Française et l'Alliance Française de Saint-Louis ( MO), à l'Université de San Diego - avec l'Alliance Française - (CA) et à Whittier College ( Los Angeles - CA) Mise en scène André Nerman Collaboration artistique : Alice Delarue Assistante à la mise en scène Marie Meunant Avec Pascal Germain et André Nerman

Publié le 23 novembre 2018

« Un rapport sur la banalité de l’amour  » à Avignon. Grand succès !

  Le théâtre est plein tous les soirs ! Il y a des files d'attente... Une très belle critique de Yannick Butel dans l'"Insensé": http://insense-scenes.net/spip.php?article639    
Brillantissime ! Martin Heidegger est joué de manière magistrale par André Nerman (il a traduit la pièce et l'a mise en scène), Emmanuelle Wion, lumineuse et inspirée est Hannah la visionnaire. L'émotion est palpable, les acteurs formidables... un grand moment. La Provence  
Une autre très belle critique dans "L'info tout court " de Mélina Hoffman   Un rapport sur la banalité de l’amour dévoile une histoire d’amour improbable au cœur d’un contexte dramatique où les idées nazies gagnent progressivement du terrain. Une relation troublante dans une époque troublée. Et un grand moment de théâtre. Une passion improbable. L’Histoire devrait les séparer, et pourtant…  Au cours de cinq rencontres se déroulant entre 1925 à 1950, nous suivons l’histoire d’amour passionnelle de Martin Heidegger, professeur de philosophie, et son étudiante Hannah Arendt. Des rencontres également rythmés par des débats violents où la jeune femme juive reproche à son amant de collaborer avec les nazis. Mais l’amour se révèle plus fort que les convictions, bien au-delà de la morale. Des comédiens remarquables. Emmanuelle Wion est bouleversante de sensibilité dans son rôle. À fleur de peau, mais néanmoins solidement ancrée dans ses convictions et son combat contre le totalitarisme, elle complète à merveille le duo qu’elle forme avec André Nerman dont la prestance est admirable. Deux acteurs magnifiques et humbles, au jeu très cinématographique pour une histoire d’amour passionnelle et sensuelle qui nous laisse émus et admiratifs.

Publié le 21 juillet 2018

« Un rapport sur la banalité de l’amour » au Festival d’Avignon 2018

A partir du 6 juillet -18h50 -Théâtre la Luna - Salle 3

Publié le 5 juillet 2018

IL Y AVAIT UN CHEMIN QUI ALLAIT VERS LA PLAGE – 20 et 23 MAI

Très beau succès de ces deux concerts ! Une nouvelle chanson Mon père était un templier Un superbe commentaire

Publié le 30 mai 2018

Jacques Brel ou L’Impossible Rêve 10 ans de succès

place-IMG_1397 Conçu et mis en scène par André Nerman
Avec André Nerman, Nelly Anne Rabas  (ou Manon Landowski ou Hélène Arden) et Laurent Clergeau (ou Luc emmanuel Betton) au piano.
10 ANS DE SUCCES, 26 mois à l'affiche à Paris ( Théâtre Le Ranelagh, Théâtre Daunou, Espace la Comedia, Théâtre Marsoulan, Théâtre du Tambour Royal). Tournées en France et à l'étranger   (Russie, Japon, Maroc, Belgique).

La presse:

" Un enchantement" LE PARISCOPE

"Un spectacle aussi touchant qu'intelligent" FIGAROSCOPE

"Aucun des interprètes n'a vu Brel sur scène, mais tous semblent habités par ses passions, ses quêtes, ses rages" TELERAMA

"Un récital bouleversant. On en sort "les larmes aux paupières" et "le coeur dans les étoiles". André Nerman incarne à la perfection cet éternel débutant, faisant bouger cette carcasse dégingandée aux bras trop longs. L'exercice relève du défi, de l'équilibrisme. Pourtant on ne songe jamais à l'imposture. Magistral." RUEDUTHEATRE  

" Un spectacle sublime et le plus bel hommage qu'on puisse rêver pour le grand Jacques" FROGGYS'DELIGHT "Le public exulte, des flots d'émotion traverse la salle...Amsterdam éblouissant" SUD OUEST "Jouer Brel? Peut on porter l'homme à la scène sans le caricaturer ou le réduire? André Nerman relève cet impossible défi et en triomphe avec élégance, intelligence et sensibilité." THEATRE MUSICAL "Courez vite voir ce spectacle plein d'émotion, c'est magnifique" FRANCE INFO Un spectacle magnifique. Une pure merveille. Un vrai moment de bonheur" RADIO ALIGRE

Publié le 27 mai 2014