Un rapport sur la banalité de l’amour : la pièce sera en Avignon pour le festival 2017 au Théâtre de la Luna

img_7598

Après le très beau succès de la pièce de Mario Diament au théâtre de la Huchette ( du 24 avril au 19 octobre 2013)
Mise en scène et adaptation d'André Nerman, avec Maïa Guéritte et André Nerman dans les rôles de Hannah Arendt et Martin Heidegger.

Extraits de presse:

"Les acteurs font revivre avec brio cette passion" Le Canard Enchainé

"Courez applaudir ce petit bijou" Pariscope

"Une pièce des plus réussies" Figaroscope

"Un spectacle passionnant" Le monde.fr

"Deux acteurs extraordinaires" El Pais - Mario Vargas Llosa - Prix Nobel 

"... Magnifiquement portée par le tandem Guéritte - Nerman qui maitrise les mots autant que les silences."
Bsc News

"Les dialogues, denses et passionnés, mêlent habilement problèmes personnels et conjoncture politique. La question la plus lancinante demeurant toujours celle de l'attitude de l'écrivain ou de l'artiste face au nazisme. Il fallait pour incarner deux personnages aussi exceptionnels des acteurs remarquables. Ils le sont..." Le sauvage

Publié le 5 janvier 2017

Il y avait un chemin qui allait vers la plage – 29 novembre Kibélé

Le 29 novembre André Nerman était au Kibélé avec son tour de chant "Il y avait un chemin qui allait vers la plage". Avec Laurent Clergeau au piano et Christophe Devillers à la contrebasse. Un très beau moment avec la présence dans la salle d'ANNE BROCHET et de CELINE CAUSSIMON. FullSizeRenderkibele-29-11  

Publié le 16 novembre 2016

Démo Films

Démo Théâtre

  Voir toutes les vidéos

Publié le 20 janvier 2016

Jacques Brel ou L’Impossible Rêve 10 ans de succès

place-IMG_1397 Conçu et mis en scène par André Nerman
Avec André Nerman, Nelly Anne Rabas  (ou Manon Landowski ou Hélène Arden) et Laurent Clergeau (ou Luc emmanuel Betton) au piano.
10 ANS DE SUCCES, 26 mois à l'affiche à Paris ( Théâtre Le Ranelagh, Théâtre Daunou, Espace la Comedia, Théâtre Marsoulan, Théâtre du Tambour Royal). Tournées en France et à l'étranger   (Russie, Japon, Maroc, Belgique).

La presse:

" Un enchantement" LE PARISCOPE

"Un spectacle aussi touchant qu'intelligent" FIGAROSCOPE

"Aucun des interprètes n'a vu Brel sur scène, mais tous semblent habités par ses passions, ses quêtes, ses rages" TELERAMA

"Un récital bouleversant. On en sort "les larmes aux paupières" et "le coeur dans les étoiles". André Nerman incarne à la perfection cet éternel débutant, faisant bouger cette carcasse dégingandée aux bras trop longs. L'exercice relève du défi, de l'équilibrisme. Pourtant on ne songe jamais à l'imposture. Magistral." RUEDUTHEATRE  

" Un spectacle sublime et le plus bel hommage qu'on puisse rêver pour le grand Jacques" FROGGYS'DELIGHT "Le public exulte, des flots d'émotion traverse la salle...Amsterdam éblouissant" SUD OUEST "Jouer Brel? Peut on porter l'homme à la scène sans le caricaturer ou le réduire? André Nerman relève cet impossible défi et en triomphe avec élégance, intelligence et sensibilité." THEATRE MUSICAL "Courez vite voir ce spectacle plein d'émotion, c'est magnifique" FRANCE INFO Un spectacle magnifique. Une pure merveille. Un vrai moment de bonheur" RADIO ALIGRE

Publié le 27 mai 2014

Un rapport sur la banalité de l’amour : 6 mois à l’affiche au Théâtre de la Huchette

   

Publié le 8 avril 2013